Utiles de conta

Utiles de pajeria


gramatica:fr:conjonctions

Conjonctions

Une conjonction est un mot qui unit ensemble deux éléments. Il existe deux types de conjonction: de coordination et de subordination.

Conjonctions de coordination

Une conjonction de coordination relie entre eux deux éléments de même nature, produisant ainsi un élément élargi mais dont la nature reste inchangée. Par exemple, deux groupes nominaux relié par e forment un groupe nominal plus ample.

Il existe quatre conjonctions de coordination:

  • e – et (les deux éléments sont valables de façon égale)
  • o – ou (l'un des éléments est valable; éventuellement les deux le sont)
  • no – pas, non pas, ni (le premier élément est valable mais pas le second)
  • ma – mais (les deux éléments sont valables tout en contrastant entre eux)

Exemples:

  • La om e la fem vade a la casa. – L'homme et la femme vont vers la maison.
  • Tu es multe vea e saja. – Tu es très vieux et sage. (probablement très sage, sinon la phrase serait tu es saja e multe vea)
  • El ia labora ante e pos sua vacanse. – Il a travaillé avant et après ses vacances.
  • Sua aniversario es en marto o april. – Son anniversaire est en mars ou (en) avril.
  • Tu desira cafe o te? – Tu veux du café ou du thé?
  • On pote visita la museo a lundi o jovedi. – Tu peux visiter le musée le lundi ou le jeudi (ou les deux).
  • On ia eleje tu, no me. – On t'a élu, toi, (et) pas moi.
  • Me ia conta no sola la oveas ma ance la capras. – J'ai compté non seulement les moutons mais (aussi) les chèvres.

Dans une énumération de plus de deux éléments, la conjonction est normalement remplacée par une virgule, sauf entre les deux derniers éléments. On peut aussi avoir la virgule devant la conjonstion, comme dans l'exemple suivant:

  • Nos va viaja tra Italia, Suiz, Osteraic, e Deutxland. – Nous traverserons l'Italie, la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne.

On peut doubler e, o, et no pour renforcer la relation, en plaçant la conjonction supplémentaire devant le premier élément. Le o double écarte la possibilité d'une validité des deux éléments:

  • e… e – et (à la fois)… et
  • o… o – ou… ou
  • no… no – ni… ni

Exemples:

  • E Luis e Maria vade a scola. – à la fois Louis et Marie vont à l'école.
  • O tu o me gania, ma no ambos. – Ou tu gagne, ou je gagne, mais pas les deux.
  • Me ave no la tempo no la desira per leje plu. – Je n'ai plus ni le temps ni l'envie de lire.

E, o, et ma peuvent également relier deux propositions ou phrases:

  • Me ia vade a la biblioteca, e tu ia visita la museo. – (Moi,) je suis allé à la bibliothèque et (toi,) tu as visité le musée.
  • O nos solve esta problem, o la mundo va fini. – Ou nous résolvons ce problème, ou (alors) ce sera la fin du monde.
  • Ma acel es difisil. – Mais celui-là est difficile.

On utilise aussi l'adverbe donce de cette façon, pour dire e donce:

  • Me pensa, donce me esiste. – Je pense, donc j'existe.
  • Nos no ave un mapa, donce nos es perdeda. – Nous n'avons pas de carte, donc nous sommes perdus.

Conjunctions de subordination

Une conjonction de subordination relie une proposition à la phrase où elle s'insère, indiquant son rôle dans cette phrase.

En LFN il y en a trois sortes: les pronoms relatifs, les adverbes interrogatifs, e les conjonctions spéciales (conjonctions de subordination en français). Mais en français, ni les pronoms relatifs, ni les adverbes interrogatifs ne sont classés dans le groupe des conjonctions de subordination.

Pronoms relatifs

Les pronoms interrogatifs cual e ci peuvent aussi fonctionner comme des conjonctions introduisant des subordonnées relatives:

  • La om ci ia abita asi ia vade a New York. – L'homme qui habitait ici est parti à New York.
  • La poma cual ia cade de mea saco es aora noncomable. – La pomme qui est tombée de mon sac est maintenant inmangeable.
  • La fem de ci nos parla labora a mea ofisia. – La femme dont nous parlons travaille à mon bureau.
  • Tua libro, en cual me ia scrive sua nom, es sur la table. – Ton livre, dans lequel j'ai écrit son nom, est sur la table.

Ils se rapportent normalement à un nom précédent. Parfois, on omet ce nom. Dans ce cas, on peut ajouter un pronom pour clarifier le sens:

  • Esta es lo cual parteni a tu. – C'est ce qui t'appartient.
  • La auto blu es lo en cual nos vole viaja. – La voiture bleue est celle dans laquelle nous voulons voyager.
  • Acel es el ci me ia vide. – C'est lui que j'ai vu.
  • Tu es el a ci me ia parla ier. – Tu es celui à qui j'ai parlé hier.
  • Ci osa, gania. – Qui ose, gagne.

L'usage de cual et ci dans les interrogations indirectes est très semblable.

Adverbes interrogatifs

Les adverbes interrogatifs – do, cuando, cuanto, como, e perce – peuvent fonctionner comme des conjonctions de subordination introduisant des subordonnées circonstancielles:

  • Nos parla como nos pensa. – Nous parlons comme (= de la (même) façon/manière que) nous pensons.
  • Me dormi cuando me pote. – Je dors quand je (le) peux.
  • Me va esplica cuanto me comprende. – Je vais expliquer ce que j'en ai compris.
  • Nos abita do la du rios encontra. – Nous habitons (là) où les deux rivières se rejoignent.
  • Me ia fini la taxe en cuando tu ia parla a me. – J'ai fini la tâche pendant que tu me parlais.
  • Nos va core a do la vias encontra. – Nous allons courir en direction de l'endroit où les routes se rejoignent.

On peut aussi les utiliser après un nom, comme des conjonctions qui introduisent des subordonnées relatives:

  • Me labora en Paris, do me abita. – Je travaille à Paris, ville dans laquelle j'habite.
  • El va visita en julio, cuando la clima es bon. – Elle visitera en juillet, mois pendant lequel il fait beau.
  • Acel es la razona perce Juan ia parti. – C'est la raison pour laquelle Jean est parti.

Et on les emploie aussi dans des interrogations indirectes (une sorte de subordonnées circonstancielles).

Conjonctions spéciales

Les conjonctions spéciales (conjonctions de subordination en français) ce et esce introduisent des subordonnées nominales (subordonnées complétives en français). Ce introduit une information rapportée, e esce introduit une interrogation indirecte sur la vérité d'une information:

  • Me pensa ce tu nesesa un vacanse. – Je pense que tu as besoin de vacances.
  • Me no sabe esce el va veni. – Je ne sais pas s'il viendra.

On peut les employer après certains noms, adjectifs, et prépositions, pour compléter leur signification:

  • La idea ce la Sol orbita la Tera es un era. – L'idée que le soleil tourne autour de la Terre est une erreur.
  • Nos es surprendeda ce vos no ia cexa. – Nous sommes surpris que vous ne vous êtes pas plaint.
  • Me es felis ce tu ia susede. – Je suis heureux que tu as réussi.
  • Los no ia es serta esce la tren ia parti ja. – Ils n'étaient certains que le train soit déjà parti.
  • La gato ia entra la sala sin ce algun vide el. – Le chat est entré dans la pièce sans que personne ne le voit.

Aussi, on peut employer ce pour introduire certaines propositions qui expriment un résultat:

  • El ia es tan fatigada ce el no ia pote pensa. – Elle était si fatiguée qu'elle était incapable de penser.
  • El ia es tan fame ce el ia pote oia la ronca de se stomaco. – Il avait tellement faim qu'il pouvait entendre son estomac gargouiller.

La conjonctions spéciales afin, car, si, et ca introduisent des subordonnées adverbiales (subordonnées circonstancielles en français):

  • Me va veni si tu clama. – Je viendrai si tu appelles.
  • Me labora afin mea enfantes pote come. – Je travaille pour que mes enfants puissent manger.
  • Lo es calda car la sol brilia. – Il fait chaud parce que le soleil brille.
  • Esta es plu labora ca me ia espeta. – C'est plus de travail que je n'en attendais.
gramatica/fr/conjonctions.txt · Editada: 2019/08/10 12:11 par Simon